C’est quoi la phytothérapie ?

La phytothérapie est une pratique, une médecine dite douce, basée sur la connaissance des propriétés thérapeutiques des plantes et leur utilisation. « Phyto » provient du grec ancien. Sa signification est « végétal ». La phytothérapie est donc la thérapie par le végétal. elle s’appuie sur les propriétés des principes actifs présents dans la plante.

Elle consiste à traiter certaines pathologies à l’aide de plantes utilisées sous différentes formes, c’est une thérapie par les plantes afin de traiter des maladies ou troubles à titre préventif ou curatif.

Elle est indéniablement unes des plus anciennes médecines pratiquées depuis le début de l’histoire de notre humanité.

Les différentes formes de phytothérapie :

L’usage des plantes peut se faire sous différentes formes, tisanes, cataplasmes, … . Les principales formes de phytothérapie sont :

  • les teintures :
    On utilise des l’alcool éthylique à des degrés différents sur des poudres végétales afin d’obtenir une ce type de préparation
  • les extraits :
    Ils peuvent être fluides , mous ou secs. On vaporise à l’aide d’éther, alcool, eau ou autres la matière végétale. le liquide via son évaporation véhicule un extrait du végétal que l’on récupère ensuite.
  • les alcoolats :
    On obtient dans ce cas précis la préparation grâce à une distillation des principes actifs de la plante dans une solution d’alcool
  • les hydrolats ou eaux distillées : On récupère dans ce cas les principes actifs de la plante ou de la poudre végétale grâce à une distillation de solution aqueuses
  • les poudres :
    Pulvérisations et tamisages permettent de récupérer la préparation de phytothérapie. Une partie bien spécifique de la plante est utilisée.
  • les suspensions intégrales de plantes fraiches :
    Par nature, elles sont très concentrées en principes actifs
  • les huiles essentielles ou aromathérapie : Les essences végétales sont extraites par distillation et seulement certaines sont utilisées à titre thérapeutique.
  • les teintures-mères :
    Elles sont le résultat d’une macération dans l’alcool de la plante.

Précautions d’emploi sur l’utilisation de plantes

La phytothérapie est souvent classée dans les médecines douces de part son caractère et son appellation de soins plus naturels. Il n’en reste pas moins qu’elle n’est pas sans danger : le traitement par les plantes ne signifie pas que l’on puisse prendre telle ou telle plante à telle ou telle posologie de manière légère et anodine.

Les plantes ont des composants actifs que l’on ne peut nier. Certaines plantes ont des vertus médicinales et possèdent des principes actifs que l’on peut utiliser a des fins thérapeutiques Elle n’est pas à mettre bien-sur en opposition avec la médecine plus classique et les traitements médicamenteux plus conventionnels. Elle ne remplace en aucun cas un traitement moderne avéré efficace d’autant plus lorsqu’il s’agit d’une maladie grave.

L’évolution de l’usage des plantes : vers une phytothérapie moderne

Les plantes ont depuis toujours joué un rôle important dans notre quotidien aussi bien au niveau de notre alimentation que pour leur vertus thérapeutiques. On découvrait peu à peu que l’on pouvait se soigner avec les plantes. Leur usage reposait totalement sur une méthode empirique.

Le siècle des Lumières et l’évolution de nos connaissances sur les plantes

A partir du 19ème siècle en Europe avec l’évolution globale des connaissances, la tradition de l’usage des plantes connait alors un développement conséquent et franchit une étape importante. La connaissance que l’on a des plantes grandit et s’affine et va de pair avec un accroissement de l’usage médical que l’on fait de celle-ci. La connaissance botanique et son utilisation thérapeutique deviennent une science à part entière. On classifie, on répertorie les plantes dans une pharmacopée qui sert de support officiel médical.

Nos premiers médicaments sont les plantes et la pharmacologie de synthèse s’en inspire

De ces plantes seront d’ailleurs issus de nombreux médicaments de synthèse. Au début du 20ème siècle, il existe une petite douzaine de médicaments de synthèse et une centaine de produit tout à fait naturel. L’essor par la suite du nombre de médicament va rendre la médecine de plus en plus accessible auprès de la population. l’accès au soins étant facilité, la santé et l’espérance de vie augmenteront de manière considérable.

L’arrivée de la phytothérapie moderne

La phytothérapie évolue et l’engouement qu’elle suscite ne cesse de croitre. Les modes d’extraction des principes actifs de la plante évoluent. On met tout en œuvre pour extraire le fameux totum de la plante pour améliorer l’efficacité des produits issus de la phytothérapie. Les études scientifiques se multiplient. La phytothérapie moderne peu à peu propose une véritable alternative à la médecine et au traitement par médicament issus de les laboratoires pharmaceutiques. Les plantes à l’origine de nombreux médicaments font leur retour. Accompagnée par la science, la nouvelle phytothérapie a de beaux jours devant elle.