Différence entre gemmothérapie et phytothérapie

La gemmothérapie s’inscrit dans la naturopathie, plus largement dans l’univers des médecines traditionnelles où l’on trouve dans de nombreuses thérapies s’appuyant sur les vertus des produits naturelles et plus particulièrement des plantes et de leurs principes actifs.

Quelles sont les particularités de la médecine des bourgeons par rapport aux autres médecines dites alternatives utilisant les bienfaits des plantes ?

Plus précisément qu’elle est la différence entre la gemmothérapie et la phytothérapie ? Intéressons-nous au différences qui existent entre la gemmothérapie et la phytothérapie.

La gemmothérapie fait partie de la phytothérapie

La gemmothérapie, encore appelée la « médecine des bourgeons », est une branche de la phytothérapie. La gemmothérapie et la phytothérapie sont différentes même si toutes les 2 sont des thérapies naturelles qui utilisent les bienfaits de macérats de plantes. Néanmoins, chacune a ses particularités et ses médecines naturelles sont dissemblables sur bien des points précis.

La première différence, la plus évidente est que toutes les 2 n’ont pas le même usage exactement des plantes. La phytothérapie utilise la plante adulte dans sa globalité , aussi bien au niveau de la racine que sa tige, son écorce, ses feuilles et également ses fleurs. La gemmothérapie valorise et utilise les tissus embryonnaires de la plante avec le macérat de bourgeon. Dans la majeure partie des fois ce sera les bourgeons mais cela peut être aussi les jeunes pousses ou les radicelles.

La gemmothérapie utilise les bourgeons quand la phytothérapie met en avant le potentiel de la plante dans sa globalité, la plante aboutie

Dans un premier temps on associe souvent les plantes en phytothérapie aux plantes sauvages ou aromatiques. Ces plantes médicinales sont alors disponibles sous des formes diverses : plantes sèches (tisanes, décoctions, ..), plantes fraîches, teintures mères, … . Pour sa part, la gemmothérapie utilise sous la forme de macérat glycériné dilué ou concentré les tissus embryonnaires des plantes. On a recours donc aux bourgeons et jeunes pousses. C’est pourquoi le docteur Pol Henry parlait d’embryologie végétale et plus précisément de phytembryothérapie.

Le bourgeon renferme de tout le potentiel énergétique de la plante du fait de sa composition même car il possède en lui la tige, la fleur comme les feuilles. Concrètement, ses cellules détiennent aussi toutes propriétés thérapeutiques des différentes parties de la plante.

Régulation, régénération et douceur caractérisent la gemmothérapie

La fonction « régénérante » de la gemmothérapie est liée à l’utilisation de la partie de la plante qui est en phase de développement. Elle a de ce fait une action dynamique et régénératrice sur notre organisme. La gemmothérapie agit en profondeur, lentement. C’est une forme de thérapie relativement plus douce que la phytothérapie (moins de souci de toxicité notamment). Elle est n’en est pour autant pas moins efficace. Elle permet une régulation en profondeur de certaines fonctions de notre organisme.